Accueil > Nomadisme > Automne > Campement d’automne > Les préparatifs pour l’hiver icône de traces de pas
Campement d’automne

Les préparatifs pour l’hiver

5:39 min. - Il fallait faire des préparatifs pour le temps des fêtes : les familles étaient assurées de recevoir de la visite. En fait, ces retrouvailles avaient été prévues quand les gens s’étaient séparés à la fin de l’été. D’où l’importance d’aménager des caches et d’amasser des provisions.

Transcription

Kanikuen Gabriel - J'avais toujours hâte à plus tard, au temps de l'outarde et, surtout, au temps des fêtes...
Narration - Il fallait faire des préparatifs pour le temps des fêtes; les familles étaient assurées de recevoir de la visite. En fait, ces retrouvailles avaient été prévues quand les gens s'étaient séparés à la fin de l'été. D'où l'importance d'aménager des caches et d'amasser des provisions.
Ces caches étaient vraiment très simples à faire: aucun clou, aucune racine!
Jean-Baptiste Bellefleur - Il nous reste à mettre les morceaux de bois sur le dessus. Pour que cette plate-forme tienne solidement, il faut placer de la mousse entre les pattes et le tablier. Quand la mousse sera bien gelée, l'installation sera très solide.
J'utilise ce genre de bois bien sec. Ainsi, les souris ne pourront pas grimper. Il faut penser que quand nous reviendrons chercher la nourriture en décembre, nous aurons probablement de la neige aux genoux.
Narration - N'étant jamais trop prévoyant, on aura pris soin d'aménager la cache sur un îlot, ce qui repoussera les animaux n'aimant pas l'eau, comme le loup, par exemple. On fera également un feu à côté de la cache pour « marquer son territoire » pour signifier aux bêtes la présence humaine.
Kanikuen Gabriel - J'avais surtout hâte qu'on sorte les surprises des caches, notamment le sucré, les friandises.
La cache était sur un îlot, assez loin du campement. Pour y accéder, il fallait attendre que la glace se forme sur le lac.
On y trouvait de tout: de la farine, de la graisse et du sucre, de la viande, du poisson.
Ça faisait depuis l'automne que cette rencontre était organisée et tous ceux qui s'étaient donné rendez-vous arrivaient. Nous, nous avions déjà érigé le shaputuan ainsi que la tente des visiteurs.
Narration - Quand les Innus étaient nombreux et qu'ils souhaitaient rester ensemble plus longtemps au même endroit, ils dressaient un shaputuan. Cette grande construction était utile, notamment lorsqu'il s'était tué beaucoup de caribous et qu'il fallait en découper de grandes quantités. La viande était alors séchée à l'intérieur, puis débitée afin que son transport soit facilité.
Musique - Rodrigue Fontaine, Bill St-Onge, Luc Bacon

Zacharie et Jean-Baptiste Bellefleur autour d'une cache de nourriture qu'ils viennent de construire
Vous avez besoin du lecteur Abode Flash Player pour visionner la vidéo ci-dessus. Vous pouvez l'obtenir via le site d'Adobe.

Soyez le premier à commenter!


(*) Champs obligatoire





ou

4 vidéos liées à Campement d’automne

18 mots et expressions liés

innineu
tétras des savanes
kakusseshiu-patshuianitshuap
tente prospecteur
kusseupu
pêcher
pashamesheu
il fait sécher le poisson
pashauenanu uiash
on suspend la viande pour la faire sécher
pashtatashkuaikanu mak massekushkamiku ashtakanu tshetshi mamuashkatik
on met des billots de bois et de la mousse au dessus pour que tout gèle ensemble
takutashtakanua nakatuashuna
on dépose les paquets de nourriture sur la cache
tapakuaineueu
il attrape une perdrix au collet
tashtuikanitshuap
tipi
teshipitakan
une cache
teshipitakannu e tutak
il met du sapinage sur la cache
tshishtashkatshikana
perches pour la tente
uinamesheu
elle nettoie les poissons
uishkuashameshenanu
on fume le poisson
ushkuai akunaikatshenanu nakatuashun
on recouvre les paquets de nourriture d'écorces de bouleau
utapia unakuanikashu
il prend des racines pour fabriquer un collet
utapiukatiapi
racine
utapiukatiapia makupitakatsheu nenu utipatshipishikan
il attache la viande séchée d'un caribou entier dans un contenant d'écorce avec des racines



Haut de page