Accueil > Nomadisme > Hiver > Campement d’hiver > La nuit arrive tôt icône de traces de pas
Campement d’hiver

La nuit arrive tôt

1:59 min. - Il fait noir à trois heures de l’après-midi au mois de décembre. On demeure longtemps à l’intérieur de la tente. Les aînés en profitent pour faire un peu d’histoire aux plus jeunes.

Transcription

Shimun Basile - Mon défunt grand-père était originaire de Utshimassit, dans le Labrador. Un jour, il est parti avec ses compagnons, vers l'autre côté, où il n'avait jamais été. Je ne sais pas où. Il disait qu'ils avaient rencontré des Innus de Sept-Îles, qui les ont invités à descendre avec eux. Ils ont voyagé à pied au début, et ensuite en canot. C'est comme ça qu'ils sont descendus pour la première fois par ici.
Noëlla Basile - Est-ce qu'ils les fabriquaient eux-mêmes, les canots?
Shimun Basile - Oui. Les canots étaient très petits et des petites têtes d'enfants dépassaient un peu partout. Ils étaient très chargés. Il se souvenait être arrivé à l'embouchure de la « Grande-Rivière », à Sept-Iles. C'est là qu'ils ont vu le prêtre pour la première fois, alors mon grand-père est devenu catholique. Il n'avait pas de religion avant. C'était le démon avant... C'est là qu'il a été baptisé, s'est confessé, et a reçu sa première communion. Tout ce que l'on fait faire à un catholique, n'est-ce pas? Cet été-là, il s'est aussi marié avec ma grand-mère. Ensuite, il est arrivé à Mingan. Il y a vécu par la suite. Son père se nommait Pashin. C'est notre nom aujourd'hui.

Dans une tente, à la lueur de la chandelle, Shimun Basile raconte à ses petits-enfants l'origine de la famille
Vous avez besoin du lecteur Abode Flash Player pour visionner la vidéo ci-dessus. Vous pouvez l'obtenir via le site d'Adobe.

1 commentaire

Elysabeth B il y a 3 ans, 7 mois

À la manière sérieuse qu'il raconte cette histoire, je ne comprends pas qu'il puisse transmettre que son grand-père pensait qu,il n,avait pas de religion. Et qu'avant, c'était le démon!!!Les prêtres l'avaient-il si facile? Pourtant la spiritualité amérindienne est puissante, respectueuse et connectée au grand mystère...


(*) Champs obligatoire





ou

5 vidéos liées à Campement d’hiver

23 mots et expressions liés

anatshenanu
on recouvre le pied de la tente de neige
apakuatakanu patshuianitshuap
on recouvre de toile la structure de la tente
ashitshishtau tshimannu
elle craque une allumette
auneu tshishtapakuna
elle transporte du sapinage
ka uitshinanut
campement
makanipakan
une pelle
mamakushkamu umatukap
il foule la neige sous son poids pour l'emplacement de la tente
mameshikutatsheu
sculpter le bois pour faire des jouets
mishkumi
glace
nanatuaputatsheu
il entaille le tronc pour les plier
pikuakan
trou dans la glace pour pêcher
pimipitshuat
ils circulent en traînant un toboggan
piuashikuaitshenanu
on ébranche un conifère à la hache pour faire un sous-plancher de sapinage
pushtashameu
il chausse ses raquettes
shaputuan
tente conique à deux portes
tashkamishkuteu
il traverse à pied un lac gelé
tetauan
perche centrale
tshineshkan
ciseau à glace
tshissinuashtakanu pikuakan
balise pour le trou de pêche
uapineuat
perdrix blanches
umitshimikusseuakanu
appâts avec des branches de bouleau
utai-kushkan
hameçon en bois
utapanashkut utapeu umitima
elle arrive avec son bois de chauffage sur le traîneau



Haut de page