Accueil > Nomadisme > Automne > Nourriture de caribou > Viande de caribou icône de traces de pas
Nourriture de caribou

Viande de caribou

4:59 min. - La tête de caribou a toujours été la partie la plus prisée, celle que l’on donne au visiteur. Pour que la viande soit facile à transporter, on la fait sécher et on la met en poudre.

Transcription

Narration - La tête de caribou a toujours été la partie la plus prisée, celle que l'on donnait au visiteur.
Zacharie Bellefleur - Il y avait des gens très habiles pour découper le caribou, en faire sécher la viande, la tourner sur le séchoir et la mettre en poudre. De cette façon, on allégeait la charge de viande qu'on avait à transporter.
D'autres personnes étaient expertes dans le partage équitable d'une récolte de viande à la suite d'une chasse collective. Ils faisaient venir tout le monde sans oublier personne.
En août, les perdrix étaient devenues adultes et on avait le droit de les chasser, mâles ou femelles.
En se rendant au territoire, on tentait notamment de chasser le porc-épic et le castor. Les femelles étaient alors très grasses et excellentes à la consommation. Par contre, durant l'été, c'était comme pour le caribou, on épargnait ces petits animaux. Voilà pourquoi on nous avait enseigné à bien reconnaître les femelles. Par exemple, dans le cas du porc-épic, le mâle tend à uriner en marchant et sa façon de manger l'écorce d'arbre est différente de celle de la femelle.

Pour la faire sécher, Pelashe Bellefleur accroche de la viande de caribou à l'intérieur d'une tente
Vous avez besoin du lecteur Abode Flash Player pour visionner la vidéo ci-dessus. Vous pouvez l'obtenir via le site d'Adobe.

Soyez le premier à commenter!


(*) Champs obligatoire





ou

4 vidéos liées à Nourriture de caribou

25 mots et expressions liés

atan
roche lisse
atsheu
il broie les os avec un pilon
mamatishakanua uina
on coupe la moelle en rondelles
mameshinikutakan
sculpture de 2 mâles en rut
manaipimeu
enlever le gras accumulé sur le dessus du bouillon d'os
minuassukaimu upimim
on mélange la graisse et les morceaux de moelle
mushkami
bouillon d'os
natshi-minu-akutau ushkanima
pour le respect du caribou, il va déposer les os sur un endroit surélevé
nipishaputshenanu
on fait du thé
nutapuenanu
écumer le bouillon d'os
panishauenanu
on découpe la viande en grandes tranches minces
pashtatashkuaikanu mak massekushkamiku ashtakanu tshetshi mamuashkatik
on met des billots de bois et de la mousse au dessus pour que tout gèle ensemble
pitaikanu umiku uinashtakat
on ajoute du sang dans l'estomac
shiutau uiashinu
il sale la viande émincée
tshishtaimu uiashinu
il grille de la viande sur un bâton
tshissakanua uina
on cuit les rondelles de moelle d'os
uikutaimu uina
il extrait la moelle de l'os
uina
moelle
ushakanana
os bouilli
ushikaneu
il fait bouillir des os broyés
ushkan
os
ushkan-atiku
os de caribou inutilisés lors de la fabrication de la graisse
ushkuai akunaikatshenanu nakatuashun
on recouvre les paquets de nourriture d'écorces de bouleau
utapiukatiapia makupitakatsheu nenu utipatshipishikan
il attache la viande séchée d'un caribou entier dans un contenant d'écorce avec des racines
utapuinakan
contenant en écorce



Haut de page