Accueil > Culture > Histoire > Point de vue innu > L’Acte des Sauvages icône de traces de pas
Point de vue innu

L’Acte des Sauvages

1:58 min. - L’an mille huit cent quatorze marque l’époque la plus sombre de l’histoire innue. N’ayant plus besoin des Indiens, on tente de les assimiler.

Transcription

Narration - 1814 marque l’époque la plus sombre de l’histoire indienne sur ce continent. C’est la fin des hostilités entre Américains et Anglais, donc plus besoin d’alliés et en plus le marché des fourrures a pratiquement disparu. On n'a plus besoin d’Indiens… Par contre on aime bien leur territoire. De cette constatation émane L’Acte des Sauvages et les fondements de la politique d’assimilation. Ces fondements sont : 1. Ce sont des peuples inférieurs. 2. Ils sont incapables de se gouverner et les autorités coloniales sont les mieux placées pour savoir comment protéger leurs intérêts et leur bien-être. 3. La relation spéciale fondée sur le respect et le partage que consacraient les traités était une anomalie historique qui n’avait plus sa raison d’être. 4. Les idées européennes de progrès et développement étaient de toute évidence correctes et pouvaient être imposées aux Autochtones sans tenir compte des autres valeurs, opinions ou droits qui pouvaient être les leurs.
Evelyne St-Onge - La Loi sur les Indiens a été créée pour que les Indiens disparaissent.
Narration - À partir de cette époque, on cède de plus en plus les droits de pêche sur les meilleures rivières à saumons du territoire. En Minganie, la rivière Mingan est louée à l’industriel montréalais George Alexander Drummond pour son usage exclusif. Ses gardiens tireront même sur des Innus qui tentent de la remonter vers leurs territoires traditionnels.
Musique - Philippe Mckenzie


1 commentaire

Olivieri ivan il y a 5 ans, 2 mois

La nostra vita nelle loro mani


(*) Champs obligatoire





ou

8 vidéos liées à Point de vue innu



Haut de page